Astuces pour prendre l’avion sereinement avec un tout-petit!

Avion Pamela Reyes

Ca y est, c’est décidé, vous allez faire faire son baptême d’avion à votre petit trésor ! Mais si l’on se pose déjà des questions lorsqu’on est un adulte pour son propre voyage, qu’en est-il avec un enfant… Je vais vous donner quelques astuces en partant de mon expérience: en effet, moi qui adore voyager, j’ai eu la chance de le faire avec ma fille l’été dernier!

Avion Mikel
Prêts pour le décollage?

1/ Choisir sa destination

Si on a le choix ! S’il s’agit d’un voyage pour rendre visite à de la famille, la destination est déjà trouvée ! En revanche, s’il s’agit de vacances, si l’on souhaite sortir de France, pourquoi ne pas commencer par un pays où le vol est direct et où le décalage horaire n’est pas encore trop important ? Cela permettra de « tester » les réactions de votre tout-petit tout en profitant malgré tout du dépaysement lié à tout type de voyage !

C’est important aussi de se poser ce genre de questions…:

• Y a-t-il les infrastructures adaptées pour mon tout-petit ?

Quel sera le climat et la situation géographique?
Attention aux pays où il fait vraiment chaud par exemple… ou à ceux qui se trouvent élevés en altitude !

• Quelle est la situation politique du pays ?

• Y a-t-il des choses à faire avant le voyage au niveau médical ?

Je me pose toujours ces questions, particulièrement avec un enfant… Parfois, il faut des vaccins, un traitement contre le paludisme etc… donc mieux vaut bien réfléchir !

Pour avoir ces informations…

Je n’hésite pas à regarder sur le site du guide du routard. En consultant la fiche de chaque pays, on obtient toutes ces informations : climat, santé et sécurité etc…

On peut y consulter aussi ce dossier : voyager avec un enfant (souvent appelé « moutard » sur ce site) et choisir sa rubrique: où partir etc…

2/ Se renseigner sur les formalités

La carte d’identité peut suffire (indispensable dès que l’on passe la frontière) mais il faut tout de même prévoir le temps de la faire faire à son enfant. Pensez donc à bien vous renseigner sur la durée nécessaire à l’obtention de la carte de votre enfant, d’autant plus s’il s’agit d’un passeport avec une éventuelle demande de visa. N’oubliez pas non plus que les délais sont généralement plus longs en été pendant les vacances scolaires.

La carte européenne d’assurance maladie permet de ne pas avancer les frais si vous devez vous tourner vers un médecin ou un hôpital durant votre voyage. Elle est gratuite et est valable un an, autant ne pas s’en priver… à condition de l’avoir demandée à temps. Penser aussi au carnet de santé notamment dans les pays où des vaccins sont exigés.

Réfléchir aussi aux modalités d’annulation, une otite est vite arrivée avec un bébé notamment et dans ce cas : avion impossible !

Là encore, on trouve des informations sur le site du guide du routard à propos du trajet mais aussi en fonction de la destination: voyager avec un enfant, la valise du moutard !

 

3/ Préparer le voyage

Emporter quelques médicaments « de base » : un flacon de doliprane, du sérum pour laver le nez… Enfin moi, j’en emporte toujours ;-).
Ne pas oublier quelques couches, de quoi le faire manger (!), la sucette et le doudou…

Bien expliquer à son bébé/son enfant ce qu’il va se passer. Nous avions acheté le livre “P’tit Loup part en voyage” (lien non affilié) pour préparer notre fille lorsqu’elle a pris l’avion l’été dernier.

Avion, P'tit Loup
On a acheté celui-là mais je suis sûre qu’il y en a plein d’autres qui pourraient convenir!

Même si nous n’allions pas dans un pays tropical, le déroulement d’un trajet en avion y était très bien expliqué. Suite à la lecture de cet album, elle nous a d’ailleurs fait une réflexion à laquelle nous ne nous attendions pas : elle ne voulait pas laisser sa valise lors de l’enregistrement des bagages ! Nous avons dû lui expliquer qu’on était obligé de laisser notre valise mais qu’elle voyagerait avec nous dans une autre salle, la soute. Cela nous a sûrement permis d’éviter un « drame » lors de l’enregistrement des bagages !

 

 

4/ Dans l’avion

Lors du décollage, il faut faire boire (de l’eau ou du lait selon l’âge) les enfants qui sont trop petits pour mâcher des chewing-gums. On nous avait conseillé aussi de lui donner sa sucette pour forcer la déglutition. Nous avions appris à notre fille comment se déboucher les oreilles en se bouchant le nez et en soufflant. Nous lui avons demandé de le faire plusieurs fois pendant le décollage et l’atterrissage…

Prenez de quoi occuper votre enfant… Nous avions pris quelques livres, quelques petits jouets mais le mieux était… les gommettes ! En effet, ça ne prend pas de place, ce n’est pas cher et ça peut occuper… longtemps ! Enfin, tout dépend de l’enfant, c’est sûr ;-). Il peut y avoir aussi des petits dessins animés. Si le goûter est prévu dans l’avion, cela permet de passer aussi un petit moment… N’hésitez pas à choisir des places que les familles réservent la plupart du temps, là où il y a un peu plus d’espace devant les jambes car un emplacement est prévu pour accrocher une nacelle. Si votre enfant est trop grand pour tenir dedans, cet espace supplémentaire sera le bienvenu… Il y a aussi des chances pour que d’autres petits s’y trouvent et qu’ils puissent jouer ensemble !

Et voilà, tout est prêt ? Alors bon voyage !

Le voyage s’est très bien passé avec ma fille, je vous souhaite qu’il en soit de même avec votre ou vos enfants!

Et si vous ne pouvez pas voyager ou n’aimez pas, il y a toujours plein de choses à découvrir près de chez soi ;-).

N’hésitez pas à commenter si vous avez d’autres astuces, des appréhensions ou au contraire si ça vous démange 😉 !

 

Photos: Pamela Reyes et Mikel

Newsletter et ebook gratuit "comment aider son enfant à l'école?"!

Partager

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *