Comment se débarrasser naturellement des poux?

Cheveux Aurélien haas Montani

Qui n’a jamais appréhendé la première fois où son enfant serait confronté aux poux 😉 ? Parce qu’avec l’école, il ne faut pas se leurrer, il y a les rencontres avec les copains et les copines mais aussi avec les virus en tout genre (rhino, gastro…) et bien sûr avec… les petites bêtes !

Poux
Mais où se cachent ces petites bêtes dans ces si beaux cheveux…?

L’affiche redoutée

Une amie, Sophie, a une fille en maternelle, Maéva. Ce qui devait arriver arriva : en l’emmenant un matin, elle est tombée nez à nez avec une affiche sur la porte de la classe : « attention aux poux ! ». Ça y est, cette fois, il fallait se rendre à l’évidence, les poux étaient à l’école. Bon, personnellement, je pense qu’il y en a un peu toute l’année et qu’ils se promènent de tête en tête mais ça, ce n’est que mon avis ;-).

Sophie, une fois remise de ses émotions, a donc regardé méticuleusement dans les cheveux de sa fillePas de pou en vue ! Il y avait bien quelques petits points blancs mais ils ressemblaient plutôt à des pellicules… En effet, après les avoir enlevés, zoomés avec le téléphone, il a été convenu qu’il s’agissait de pellicules…

 

Le coiffeur

Sauf que… quelques jours après, alors qu’elle était chez le coiffeur pour elle et pour Maéva, la coiffeuse lui dit : « Madame, votre fille a des lentes ! ». Grand moment de solitude, ce n’était donc pas des pellicules… (bon appétit). La coiffeuse, très sympathique, a quand même coupé les cheveux de Maéva en expliquant qu’elle désinfecterait ensuite le matériel…

Par chance, Sophie n’avait pas de pou, elle… C’était déjà ça !

La deuxième coiffeuse, tout aussi adorable, a mis un spray à base d’huiles essentielles dans les cheveux de Maéva (haut de la tête, de la nuque et derrière les oreilles en pulvérisant à la racine). Les huiles essentielles ne sont pas toutes adaptées aux enfants, mieux vaut prendre l’avis d’un spécialiste… Là, il s’agissait d’un spray pour les enfants.

Maéva n’avait pas de pou, seulement des lentes ! Comme quoi, c’est possible ! Un pou avait dû venir se promener, pondre puis s’en aller comme il était venu…

Les coiffeuses ont donc conseillé de rincer les cheveux au vinaigre blanc pour décoller les lentes, de passer le peigne très fin spécial poux puis de remettre du spray à base d’huiles essentielles. Elles ont donné un peigne et prêté le spray de manière à pouvoir en remettre : vraiment sympathiques !

 

Les conseils d’Anne-Laure

Anne-Laure, spécialiste des techniques naturelles (qui se reconnaîtra, merci Anne-Laure !), m’a donné sa technique naturelle que j’ai partagée avec mon amie et dont je souhaite vous faire profiter aussi!

Il s’agit d’un masque (pour les cheveux hein) à la mayonnaise (un premier prix, c’est parfait vu que ça va finir dans la douche…) ou à l’huile (huile d’olive par exemple) à laisser poser au moins 45 minutes. Le but est d’étouffer les poux et les lentes…
Pour plus d’efficacité, on peut recouvrir les cheveux d’un film plastique.

 

Actions contre les poux!

1/ Pour les cheveux

Du coup, Sophie a tout fait : un masque à la mayonnaise, un rinçage au vinaigre puis un coup de spray…

Je vous livre ses remarques… La mayonnaise, ça se met facilement. Mais c’est très gras, je ne vous apprends rien… et quand il fait chaud, ça fond. Donc ça coule dans le dos (l’avantage, c’est que comme il fait chaud, Maéva pouvait rester en culotte) ! Maéva avait tendance à vouloir toucher son dos, même se gratter. Il a donc fallu lui rincer le dos sous la douche au moins deux fois durant le masque… Sophie lui a donné aussi un papier essuie-tout pour qu’elle se gratte le dos avec. Sinon, Maéva en avait plein les mains et comme un petit, ça ne va pas rester sans rien faire à attendre calmement que les poux s’étouffent… ça touche les jouets, les puzzles, les livres… Je vous laisse imaginer ce que ça peut donner avec des mains toutes grasses…

Quand enfin la durée du masque s’est écoulée… il était temps de passer au shampooing, plutôt auX shampooingS. Deux plus exactement. Je précise qu’ils n’ont pas suffi mais en en refaisant deux quelques jours après, les cheveux de Maéva avaient retrouvé leur aspect « normal ». Comme quoi, il est possible de se débarrasser de la mayonnaise. Il faut juste assumer de se promener avec son enfant les cheveux ayant (au mieux) l’air mouillé comme s’il sortait de la piscine ou ayant (au pire) l’air sale comme si l’on ne lui avait pas lavé depuis 6 mois… mais c’est pour la bonne cause et c’est l’histoire de quelques jours! Ou alors, il faudrait essayer de faire quatre shampooings d’un coup… sachant que la patience d’un jeune enfant est déjà mise à rude épreuve avec un masque d’au moins 45 minutes mais on peut toujours essayer…

La coiffeuse avait expliqué qu’il fallait rincer les cheveux au vinaigre blanc sans rincer à l’eau derrière… si on est capable de supporter une odeur aussi forte…
Remarque : attention, en cas de bobo, le vinaigre, ça pique…

Ensuite : peigne à poux sauf qu’avec des cheveux tout fins, les lentes passent à travers… Le peigne permet de bien les voir mais il faut ensuite les enlever avec les ongles

Et pour finir : huiles essentielles adaptées…

Normalement, il faut s’occuper des cheveux de toute la famille…
Anne-Laure conseille de refaire le traitement 4 jours après…

 

2/ Le reste (toujours sur les conseils d’Anne-Laure 🙂 )…

Laver en machine à 60° minimum tout ce qui supporte et qui a été en contact avec les cheveux : les draps (y compris le protège-matelas et l’oreiller), les serviettes… de toute la famille bien sûr ! Ne pas oublier le linge utilisé pour la sieste éventuelle à l’école.

Passer le nettoyant vapeur partout où on le peut : tapis, canapé (selon les matières…) etc…

– Pour ce qui ne supporte pas la chaleur, il est possible de :

o Mettre une goutte d’huile essentielle adaptée (siège auto…), attention quand même, je ne sais pas si ça peut tâcher,

o Enfermer dans un sac hermétique type sac poubelle (propre, hein), de 48 à 72 heures (les peluches par exemple) pour étouffer les poux,

o Mettre au congélateur une nuit (au moins 8 heures) pour « estourbir », assomer les petites bêtes puis passer à la machine pour s’en débarrasser définitivement…

 

Epilogue

Une semaine après, il semblerait que les poux de Maéva ne soient plus qu’un mauvais souvenir…

Tout ceci est bien contraignant mais il faut y croire, il est donc normalement possible de se débarrasser des poux « naturellement »…

Et vous, avez-vous déjà été confronté aux poux ? N’hésitez pas à partager votre expérience…

Photo de couverture: Aurélien Haas Montani

Photo de la petite fille: Etolane

Newsletter et ebook gratuit "comment aider son enfant à l'école?"!

Recherches utilisées pour trouver cet articleles coiffeurs remarquent ils les poux
Partager

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *