A mes chers Grands-Parents

Une fois n’est pas coutume dans ce blog dans lequel je parle d’enfants, voici dans ce billet un sujet un peu différent…

Mais si nous et nos enfants sommes là, n’est-ce pas parce que nos Anciens l’ont été avant nous? Si nous sommes ce que nous sommes aujourd’hui, n’est-ce pas en partie grâce à (ou à cause de (!) ?) ce qu’ils nous ont transmis?

Le temps poursuit son cours, inexorablement, et les générations se succèdent.

Grands-Parents
Quatre générations de mères en filles!

Voici mon hommage, à mes Grands-Parents à moi…

Mon Pépé,

Tu as été le premier à partir, il y a déjà bien longtemps, 20 ans maintenant!

Grands-Parents, mon Pépé

Tu as rejoint les étoiles, toi qui aimais tant t’en approcher à force de gravir cette Montagne que tu aimais tant.

Je retiendrai ton courage, qui t’a donné des ailes pour gravir tous ces sommets, à la force des jambes dans les chemins, à la force des bras sur les rochers. Ce même courage que tu as eu pour affronter les difficultés de la Vie.

Grands-parents, Montagne

Tu l’aimais, cette Montagne à laquelle tu tenais à attribuer une majuscule. Tu la dessinais, tu l’écrivais. Je crois qu’elle t’a donné de la force pour surmonter la guerre et elle t’a porté quand tu as tenté de fuir la barbarie des hommes.

Grands-parents, rêve d'exil
Rêve d’Exil, superbe dessin que tu as effectué lors de ta captivité

J’ai pensé à toi quand j’ai appris que des hommes, des femmes, des enfants, tentaient de gravir ces cols de Montagne, pas très loin de chez moi, de chez toi. Pour fuir leur guerre à eux, par ces températures glaciales, au péril de leur vie.

L’Histoire semble tristement se répéter alors s’il te plait, envoie nous ici un peu d’humanité et de fraternité.

Je suis aussi marquée à jamais par la force que tu avais dû insuffler à tes compagnons de cordée qui, le jour où tu as fait ce terrible malaise, t’ont redescendu coûte que coûte dans la vallée. Pas de portable ni d’hélicoptère, ils t’ont permis de pouvoir bénéficier de cette opération si délicate, surtout à l’époque, et t’ont sauvé la vie.

Grands-parents, impressionnante Montagne

Mon Papy,

Sais-tu seulement ce que tu représentes pour moi?

La bonté se lisait dans tes doux yeux bleus. Tu as adouci et embelli ma vie, toi qui m’appelais “poupette”.

Grands-Parents, Mon Papy

Je crois que ta gentillesse était contagieuse. Tu étais prêt à tout pour nous faire plaisir, ne serait-ce que le temps d’un tour de manège. Tu avais si mal au cœur dans ces “rapides”, ces “tasses” ou ces “balançoires” qui tournaient dans tous les sens, dans ce fameux parc d’attraction où nous avons tant de souvenirs avec mes cousins. Et pourtant… tu nous y as accompagnés, juste pour nous voir sourire, nous entendre rire aux éclats.

 Grands-Parents, Papy dans les rapides!

Tu avais aussi tellement d’humour mon Papy. Avec Mamie, vous étiez toujours prêts à vous chamailler, tes plaisanteries, ton second degré ne la faisaient pas toujours rire (encore que…) et pourtant… vous étiez des piliers dans la famille.

La famille était pour toi si importante. On se sentait bien chez toi, entouré, soutenu et surtout et plus que tout: aimé.

Ta gentillesse et ta simplicité étaient telles qu’elles forçaient le respect. Si tu pouvais nous en envoyer, ici, on en manque cruellement.

Ma Mémé,

 Grands-Parents, Ma Mémé

Tu aimais regarder les lumières de ta ville s’allumer le soir, les unes après les autres, assise sereinement devant ta fenêtre qui surplombait Grenoble. Il faut dire que le fond, ces chères Montagnes de Belledonne lui donnaient un cadre plutôt grandiose. Toi aussi, tu l’aimais, la Montagne!

Grands-Parents, vue de Grenoble

J’aimais ta maison, je m’y sentais bien. La soupe du samedi soir était toujours suffisamment chaude et le gigot du dimanche midi toujours parfaitement cuit même si tu t’en inquiétais invariablement

Je ne connais finalement pas tellement ton histoire, même si j’en ai découvert une partie récemment. Il faut dire que tu étais vraiment discrète, souvent bien plus occupée à te soucier de ce que nous, les autres, nous vivions.

Je te savais toujours prête à satisfaire tout le monde, honnête et intègre.

On veut bien un petit peu de tout ça ici, ça ne nous ferait pas de mal!

 

Ma Mamie,

Grands-Parents, ma Mamie

Tu as fêté tes 99 ans, il y a peu de temps. Ce n’est pas rien quand même! Tu en as vu, des choses, en presqu’un siècle… Toutes ces choses qui sont inscrites dans chacune de tes douces rides.

Mais que tu es loin de moi! Il est vrai que grâce aux “nouvelles technologies”, on communique beaucoup plus facilement maintenant, comme avec Skype… Et toi, ça ne te fait pas peur, tout ça! Toi qui as eu (et utilisé) un ordinateur pour tes 90 ans, toi qui a appris l’anglais puis donné des cours durant une partie de ta retraite.

Ton dynamisme est légende! Au passage, que personne ne s’avise à te “piquer” ton déambulateur, il serait bien reçu… Je n’ose pas imaginer ce qu’il pourrait se passer si quelqu’un s’avisait à tricher au scrabble :-)!

Tout comme Papy, tu es si ouverte d’esprit qu’à l’aube de tes 100 ans, certains jeunes de 20 ans pourraient en rougir…

Ton optimisme et la façon que tu as de t’émerveiller de tout sont si communicatifs! Je te revois les yeux pétillants devant le si beau lac du Bourget ou face à ce cher Mont Blanc, à chaque fois que tu les voyais comme si c’était la première fois.

Grands-Parents, lac du Bourget

Grâce à toi, de merveilleux souvenirs de vacances entre cousins sont ancrés dans ma mémoire, toi qui je crois, nous aurais toujours tout pardonné…

Merci de diffuser autant d’Amour autour de toi.

Mes chers Grands-Parents,

Pépé, Papy, Mémé, il est vrai que je ne vais pas souvent fleurir votre tombe.

Mamie, il est vrai que je ne viens pas te voir aussi souvent que je le voudrais.

Mais sachez que vous êtes dans mon cœur.

Vous aviez comme tout le monde vos défauts… J’ai dû hériter de quelques uns d’ailleurs, mais je m’en suis aussi créé d’autres donc je passerai cet aspect sous silence :-).

J’ai surtout envie de souligner ce que vous représentez pour moi. Et ce que vous m’avez  donné et transmis à moi, en tant que petite fille…

Dans mes veines coulent un peu de votre sang et beaucoup de vos valeurs.

Chacun à votre façon, vous vouliez notre bonheur à nous, les petits enfants. Merci de nous avoir aimés comme nous étions, avec nos défauts, notre caractère et nos disputes de frères et soeurs…

Et je suis fière d’être votre petite fille.

Enseigner, lire, écrire, dessiner, la Montagne, le goût pour les voyages…  Ces passions auront traversé plusieurs générations, attrapées par l’un, l’autre, ou plusieurs de vos enfants, petits enfants et arrières petits enfants.

Merci pour ce que vous avez partagé avec moi et que j’espère transmettre à ma fille.

Votre petite fille, Emeline

Photos de Montagne: Bem (qui prend des photos et écrit des textes ayant bien souvent pour décor la Montagne 😉 )

Photo de couverture: Anémone123

 

Newsletter et planning de grossesse

Recherches utilisées pour trouver cet articleRendre hommage à ces grand parents qui ont tant servir allah
Partager

4 commentaires

  1. Tes confidences sont extrêmement touchantes. Je savoure ces lignes qui décrivent si justement tes grands-parents. Humanité, courage, simplicité, fraternité, dévouement, admiration et respect de la nature, ce sont des valeurs méprisées, voire ridiculisées, car elles entravent ce qui est mis en avant de tout aujourd’hui : l’égocentrisme, l’image de la “réussite”, la mégalomanie. Un immense bravo pour cet hommage rare. Un immense merci pour tes grands-parents. Cela me fait repenser aux miens. D’une manière générale, les grands-parents comptent beaucoup dans l’équilibre des petits. Ils ont parfois plus le temps de s’en occuper, ils sont plus souples, moins exigeants, plus drôles, plus généreux. Ils tempèrent. Ils ont une place primordiale dans la famille. Leur rôle va tellement de soi dans le développement des petits enfants !

    1. Merci beaucoup pour ce retour qui me touche!
      C’est vrai que j’avais oublié le respect de la nature qui me tient aussi à cœur… Je me suis encore demandée il y a quelques jours comment c’était possible, et pourquoi il y avait autant de papiers autour d’un lac au bord duquel je me promenais!!!
      Oui, les grands-parents jouent un rôle très important pour les petits enfants. En effet, ils n’ont justement pas le même rôle, pas la même place que les parents mais ce n’est pas incompatible, bien au contraire!

  2. BRAVO et MERCI de tout mon coeur pour cet hommage touchant et sincère.
    Tu es la digne petite-fille de tes grand-parents !
    Ils peuvent être fiers de toi.
    Relire tes lignes c’est faire revivre un instant ceux qui sont partis, mais sont-ils vraiment partis ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *