Comment aider son enfant à écrire (2): posture, tenue du crayon…

l

Ca y est, cette fois, c’est du sérieux, votre enfant commence à écrire!

Il est important de prendre de bonnes habitudes très tôt car une fois une habitude installée, si elle est gênante, il faudra la modifier pour en reprendre une meilleure!

Mais si votre enfant a pris une habitude qui n’est pas “conventionnelle” mais qu’il écrit lisiblement, rapidement et sans douleur, il sera inutile d’essayer de le faire changer.

Former les lettres

Pour commencer, pour pouvoir faire écrire son enfant, il est important de savoir soi-même comment bien tracer les lettres (idem pour les chiffres !).

Tenue du crayon: le l
Pour commencer, autant former les lettres dans le bon sens!

 

Le but de l’écriture attachée est d’attacher les lettres justement pour que l’écriture soit la plus rapide possible. On évitera donc au maximum d’avoir à lever son crayon ou son stylo. On y est cependant obligé pour faire les points sur les i par exemple, les lettres rondes comme les a, o etc… puisqu’il faut commencer la lettre en haut à droite.

Voici un petit rappel (il faut cliquer sur le lien):

Les lettres minuscules “attachées” ou “cursives”

Les lettres “bâtons” ou “majuscules” ou “capitales d’imprimerie”

Attention aussi aux “majuscules attachées” aussi!

Les chiffres jusqu’à 4, les chiffres de 5 à 9

Remarque: pour le “5”, on fait souvent la “barre” du dessus en dernier.

Il peut de toute façon y avoir quelques variations. Par exemple, certains enseignants demandent d’écrire “l’attache” avant la lettre (le i, le u…), d’autres non:

Tenue du crayon: attache avant ou pas?
Cela dépend aussi des cahiers d’écriture mais en général, on apprend à écrire l’attache avant la lettre. Désolée pour mes lignes qui ne sont pas droites sur ma photo, la feuille plastifiée gondolait…

 La posture

La feuille doit être dans le prolongement du bras et le poignet sous la ligne d’écriture.

La table et la chaise doivent être à une hauteur adaptée si possible. En classe, les tables sont souvent réglables maintenant et il y a plusieurs hauteurs de chaises (tout cela doit en général se modifier en cours d’année 🙂 ). A la maison, c’est plus compliqué !

Idéalement il faudrait que votre enfant ait les pieds qui touchent le sol (on aurait nous-mêmes du mal à écrire avec les pieds dans le vide…) et que la table lui permette d’écrire d’une manière décontractée… Attention, souvent, ils souhaitent une table plus haute que nécessaire car ils veulent faire “comme les grands” 🙂 . Mais en gros, si la table arrive au menton, c’est compliqué et inversement, s’il doit complètement se pencher dessus, ça risque d’être difficile aussi !

Pour prendre une bonne position, il peut se placer comme ça, au moins au début de la séance d’écriture:

C’est pour éviter de commencer les fesses sur un pied par exemple, je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire ! Et comme ça, le dos est plus droit.

La tenue du crayon ou du stylo

Encore une fois, le but de cette tenue de crayon est de faire en sorte que le poignet se fatigue moins et que l’écriture soit plus fluide donc plus rapide. Mais s’il a pris l’habitude de procéder autrement et que ça ne lui pose pas de problème, tant pis !

Vous pouvez déjà y être attentif quand votre enfant colorie par exemple.

En général, on préconise de tenir le crayon avec le pouce et l’index (comme une “pince de crabe”), les autres doigts venant en support. Certains préconisent plutôt de le tenir entre le pouce et le majeur, l’index venant se poser souplement sur le crayon.

Ce qui est sûr, c’est que la position “crispée” doit être évitée, que les doigts doivent tenir souplement le crayon et que le poignet doit être détendu !

Les doigts ne doivent pas être posés trop près de la mine (ils ne doivent pas être sur la mine) mais pas trop loin non plus !

Pour écrire, ce sont les doigts qui doivent bouger, pas le poignet. Le bras doit glisser le long de la feuille sans “sauter”.

Le matériel

Il existe une multitude de crayons, de stylos etc…

Au début, on commence par faire écrire un enfant avec un crayon. Petit à petit on introduit le stylo puis le stylo plume.

Certains crayons permettent aux doigts de ne pas glisser, d’autres aident au placement des doigts de par leur forme.

On peut aussi utiliser des « guide-doigts » que l’on ajoute sur des stylos « normaux ». Il en existe plusieurs sortes.

Ce qui compte principalement est la bonne tenue du crayon, du stylo. En général, sur les listes données en début d’année scolaire, on demande d’acheter tel ou tel stylo. Si cela ne convient pas à votre enfant, vous pouvez toujours lui faire essayer d’autres types de stylos afin que votre enfant choisisse celui avec lequel il se sent le mieux. Idem pour les guide-doigts.

Pour les cahiers, les lignages évoluent au fil du temps. Au CP, on change les cahiers en cours d’année car les interlignes sont de moins en moins larges (cela doit être adapté à la progression de l’enfant). Au CE1, tous sont loin de pouvoir écrire sur un cahier “classique” (type “seyès”) en début d’année et au stylo !

Si votre enfant rencontre des difficultés (en cas de dyspraxie par exemple), il existe différentes sortes de papiers avec des lignages différents pour l’aider à se repérer. On peut utiliser par exemple du papier “Gurvan” où l’on retrouve de la couleur par exemple pour aider au repérage.

Voilà pour un peu de théorie pour apprendre à tracer correctement les lettres!

Dans un prochain article, je vous donnerai quelques astuces concrètes pour aider votre enfant à apprendre ou améliorer son tracé!

Newsletter et planning de grossesse

Recherches utilisées pour trouver cet articleapprendre la tenue du crayon à son enfantattache stylo pour aider a bien ecrirecomment aider les enfants à tenir des cryons de bois dans leurs mainscomment aider un enfants à écrire cest chiffre à lendroitcomment modifier le papier gurvanimage bonne position des doigts pour écrire
Partager

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *