Comment aider son enfant à apprendre une poésie?

Poésie

A l’école en réunion de rentrée:

La maîtresse: “Dans la classe des CE2, le mardi, c’est poésie… ”

Certains parents: “Oh non ! Mais pourquoi ???”

poésieEt oui, à l’école, on apprend des poésies car la mémoire… se travaille ! Et la mémoire, on en a besoin… toute sa vie ! En plus, ça permet de partir dans l’imaginaire ce dont les enfants ne manquent pas!

Voici quelques idées pour que l’apprentissage ne soit pas un calvaire mais au contraire un moment agréable (si si, c’est possible, j’en suis sûre, enfin, je l’espère !).

Normalement, les poésies sont découvertes et expliquées en classe. Mais il peut être utile de vérifier si l’enfant a bien compris tous les mots (on ne sait jamais, il n’a peut-être pas osé demander ou il a oublié ou encore, de la neige tombait à ce moment-là et était beaucoup plus intéressante à regarder… 🙂 ).

Certains sauront déjà leur poésie en arrivant à la maison ou presque. D’autres auront bien plus besoin de la travailler. Cela dépend de plusieurs facteurs : mémoire, attention en classe, motivation etc…

Si tout se passe bien à la maison pour les poésies, tant mieux mais au cas où, voici quelques idées pour aider votre enfant à mémoriser un poème.

1/ Proposer plusieurs techniques

En classe, on n’a pas toujours le temps de chercher quelle est la meilleure façon d’apprendre une poésie pour chaque enfant!

La mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’y a pas de solution miracle… cela dépend de votre enfant !

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il y a plein de solutions justement! A vous donc de chercher avec lui quelle pourra être la façon (ou les façons) d’apprendre qui lui correspondra le plus.

 

2/ Si votre enfant est plutôt visuel

La méthode « classique » consiste à lui demander de lire, puis de répéter dans sa tête et/ou à voix haute. Il peut augmenter la quantité lue puis répétée à chaque fois de manière progressive: une ligne/un vers puis une strophe puis le poème en entier. Mais certains sont plus à l’aise en faisant l’inverse. Ils préfèrent travailler tout de suite sur le texte « entier ».

Surligner une ligne sur deux avec des couleurs différentes. Par exemple, les lignes impaires en rouge, les lignes paires en bleu. Votre enfant doit choisir lui-même les couleurs, cela l’implique encore plus ! C’est une orthophoniste qui m’avait parlé de cette méthode. Elle la conseillait particulièrement pour les enfants dyslexiques. Mais cela peut marcher pour tous bien sûr.

Agrandir éventuellement la poésie si le texte est un peu petit (en la réimprimant ou en la photocopiant pour l’agrandir…).

Remarque : la police d’écriture qui est la plus simple à lire pour les enfants est « arial » car les lettres sont « simples ».

-Ecrire la poésie de votre enfant sur une ardoise (ou sur un plus grand support comme un tableau blanc) en effaçant d’abord un mot: votre enfant la lit et doit trouver le mot manquant. Augmenter ensuite la quantité de mots effacés à chaque nouvelle lecture. Recommencer jusqu’à ce qu’il n’ait plus besoin du texte. En général, cette technique est appréciée car ils n’ont pas l’impression de faire des efforts en fonctionnant de cette façon. Ils ont plus l’impression de jouer. Ils peuvent faire une sorte de petit “concours ludique” s’ils sont plusieurs.

 

3/ Si votre enfant est plutôt auditif

-Il peut la lire à voix haute puis répéter (comme pour la lire dans sa tête, il peut faire ligne par ligne/vers par vers puis strophe par strophe puis la lire plusieurs fois de suite en totalité ou procéder dans l’ordre inverse).

-Vous pouvez lui lire vous en entier régulièrement.

-Voici une méthode que l’on utilise souvent en classe car elle peut s’adresser à tout le monde à la fois : lire soi-même à haute voix une ligne/un vers puis faire répéter, puis recommencer en lisant deux lignes/vers, faire répéter, puis recommencer en lisant une strophe, faire répéter, etc… De plus, les enfants n’ont pas l’impression de faire trop d’efforts quand on procède ainsi.

 

4/ Si votre enfant a besoin de passer par le geste

-Il peut avoir besoin de recopier la poésie (en fonction de son âge…)

-J’ai découvert la technique suivante il y a peu, grâce à une orthophoniste. Je l’ai trouvée très intéressante : demander à l’enfant de dessiner ce que représente pour lui chaque ligne/vers (ou chaque strophe). Il aura donc en mémoire le dessin et cela devrait l’aider à retrouver le texte.

– Je pense qu’il peut aussi mimer au moment de la mémorisation.

 

5/ De manière générale

-Ne pas hésiter à faire penser à votre enfant à respirer quand il dit sa poésie…

-Plus il saura son texte, plus il pourra partir dans l’imaginaire et s’amuser avec le ton…

-Si vous avez l’impression que votre enfant sait très bien sa poésie à la maison et « oublie tout » à l’école, cela arrive souvent… Peut-être qu’il est très émotif et est impressionné de parler devant toute la classe. Dans ce cas, il sera certainement plus à l’aise pour dire sa poésie en regardant le tableau (donc en tournant le dos aux autres élèves…). Cela fonctionne très bien pour certains enfants (voir avant si l’enseignant peut fonctionner comme ça 😉 ).

-Si malgré tous les efforts de votre enfant (et les vôtres…), l’apprentissage d’une poésie reste toujours très difficile (en cas de dyslexie par exemple), il faut en parler à l’enseignant. Il sera peut-être judicieux d’alléger la quantité à apprendre. Votre enfant en saura peut-être moins, mais mieux et sera revalorisé. Si cela vient des devoirs en général, c’est un autre problème dont je parlerai certainement dans un autre article…

 

Pour finir

Il est important de proposer différentes techniques pour trouver celle qui correspond le plus au fonctionnement de votre enfant. Tant mieux si vous l’avez déjà trouvée… Dans ce cas, ne l’ « embrouillez » pas en lui en proposant d’autres… En revanche, il parait primordial de travailler les poésies de manière régulière. On peut passer un moment plus long un soir donné mais il faut la revoir souvent…

N’hésitez-pas à me poser vos questions en commentaire si vous en savez. Et à compléter avec d’autres techniques si vous en connaissez !

 

Newsletter et planning de grossesse

Recherches utilisées pour trouver cet articlepoésieconseils au parents pour aider leur enfant à apprendre la poésiecomment apprendre une poésiepour aider un enfant de CP à apprendre une poésiefacon dapprendre sa poesieaide apprentissage poésieCOMMENT FAIRE UN ENFANT APPRENDRE UNE POSEIEcomment apprendre son poeme ce2Apprendre une recitationrecitation enfant
Partager

4 commentaires

  1. Merci!!je vais garder en mémoire ces différentes techniques pour Lenny quand le moment viendra car j’adhère vraiment!j’aime bien celle avec les mots effacés sur l’ardoise

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *